La Tour était une structure en bois de neuf mètres de haut recouverte de plastique ondulé. Elle était translucide d’un côté et transparent de l’autre. Comme un abri, il a accueilli des réunions, des spectacles et des événements, et complètement fermé, grâce à son côté transparent, il a fonctionne comme espace d’exposition.

Son éclairage rouge se référait ironiquement au quartier rouge dans lequel il se trouvait, et s’allumait automatiquement tous les soirs avec les réverbères. Cela a donné à la tour son nom de phare. L’image forte visait à devenir la marque de marque du quartier.

La tour a été conçue par Chris Rossaert, construit par l’APAJ et financé par la Banque JP Morgan et le gouvernement flamand. Commencée comme une solution au déversement illégal, la construction est rapidement devenue le cœur des activités sociales et culturelles des écoles locales, des commerçants et des organisations sociales. La tour a été acclamée par la critique pour son mérite architectural et pour avoir initié Limite Limite. Il a été inauguré en 2000 et a été démonté dans le cadre de Relimite en 2004.