Quatre ans après son inauguration, la tour Limite Limite a dû faire place à une structure plus permanente. Pour les initiateurs, ce n’était pas la fin du projet, mais plutôt un nouveau départ. La tour a été démontée et le matériel stocké dans un conteneur d’expédition et expédiés à Belfast en Irlande du Nord.

Là, avec l’aide du British Council, une coalition locale / transnationale a été construite avec la formation locale Belfast Institute, le conseil communal local, Ulster University et le collectif artistique local Catalyst Arts.

Une équipe de femmes bruxelloises et une équipe locale d’apprentis ont commencé à construire un nouveau pavillon dans les jardins botaniques de Belfast. Le concept visuel était la tour Limite Limite incline de son côté. Les ateliers de Lawrence Street ont terminé la construction en janvier 2005. Pendant près d’un an, le pavillon a accueilli des concerts – classiques, folk, indy – arts visuels, débats, projections de films et ateliers d’architecture.